Les immunités naturelles contre la Covid-19, et les vaccins qui y nuisent.

Ou « Ne pas se faire vacciner, pour les autres… Partie 2. « 


Un document de la santé publique du Royaume-Uni qui date du 6 Août 2021 nous donne les statistiques d’un pays complet, de Février à Août 2021. Ils nous disent que dans les 21 jours après votre premier vaccin, vous aviez environ une chance sur 12 d’attraper le variant Delta. Après une ou deux doses de vaccin, vous aviez environ une chance sur 6. Sans vaccin? Une chance sur deux. Alors voilà, « les vaccins, ça marche », même pour le variant Delta…


Malheureusement non. Parce qu’il y a eu:

  • 4 personnes sur 10 000 (10/24,018) décédées du variant Delta dans les 21 jours après avoir reçu une dose.
  • 15 personnes sur 10 000 (69/46,089) décédées après une dose après les 21 premiers jours: C’est déjà presque 4 fois plus.
  • 85 personnes sur 10 000 (402/47,008) décédées après deux doses.
  • 16 personnes sur 10 000 (253/151,054) décès de non-vaccinés.

Oui. Ce sont les statistiques gouvernementales d’un pays complet, et de 6 mois de Covid. Et elles nous disent que vous avec plus de 5 fois plus de risques de mourir du variant Delta si vous êtes pleinement vaccinés. Un de mes amis, immunosupprimé, me disait dernièrement que ce qu’il craignait le plus ce n’était pas les « complotistes », mais les gens vaccinés qui vivaient comme si il n’y avait plus de pandémie. Parce que eux, ils sont énormément plus nombreux. Le variant Delta lui donne 100% raison. Même si la population complète est pleinement vaccinée, Delta n’en a rien à foutre du vaccin et de votre passeport vaccinal, il va se propager quand même. Même si notre propre petite région de 8,5 millions de personnes serait 100% vaccinée, Delta n’en a rien à foutre non plus: Nous ne vivons pas dans une bulle fermée. Nous vivons sur une planète sur laquelle environ 30% des gens sont vaccinés, et voyagent partout dans le monde.


« Mais les troisièmes doses! »


« Je comprends tous les gouvernements concernés de protéger leur propre peuple du variant Delta, mais nous ne pouvons pas accepter que les pays qui ont déjà utilisé la plupart des vaccins en utilisent encore plus. « Tadros, à la tête de la World Health Organization, 4 Août 2021.


Un autre document? La plus grande analyse au monde qui compare l’immunité naturelle au vaccin le plus utile (Pfizer) a été effectuée, en date du 27 Août, à partir de données sur 2,6 million de personnes en Israël. Elle démontre que les personnes pleinement vaccinées ont 6 à 7 fois plus de risques d’attraper et subir le variant Delta que les personnes qui ont déjà eus la Covid-19. Même 13 fois plus de risques si elles ont été vaccinées en Janvier ou Février 2021, car l’immunité naturelle dure plus longtemps et est plus forte à la fois contre l’infection, les symptômes et les hospitalisations. Plus forte contre tout, bref.


Ajout: Dans une de ces analyses comparant plus de 32 000 personnes en Israël, le risque d’être malades de la Covid-19 était 27 fois plus haut, et le risque d’hospitalisation 8 fois plus haut pour les vaccinés (versus les non-vaccinés qui ont déjà eus la Covid-19).


Petit rappel de ce que je disais en Mars 2020: « Vous aviez peut-être le coronavirus hier. « 


Si vous faites partie de la majorité de la population, peu importe votre âge, vous n’avez aucun problème de santé grave. Vous n’allez pas voir vos grands-parents, par précaution. Vous toussez, comme ça arrive à tout le monde. Vous êtes peut-être fiévreux, et vous vous en foutez. Vous continuez votre vie comme si de rien n’était (…mais enfermés chez vous). Vous aviez peut-être le coronavirus hier. Vous ne l’avez pas aujourd’hui. Bonsoir, il est parti.


Pourtant, vous faites partie de la majorité. Du peut-être 90% de la population sans graves problèmes de santé. Et comme 90% de la population, même si vous aviez le coronavirus hier, vous ne serez jamais dans les statistiques. Parce que les gens en santé ne vont pas à l’hôpital juste parce qu’ils toussent. Parce que, je le répètes, dans environ 80% des cas, « ça passe tout seul » .


« La pandémie des vaccinés  » : Les vaccinés produisent les variants.


La directrice du CDC indique que ce n’est PAS une « pandémie des non-vaccinés ». Cette idée erronée est basée sur des données de avril, mai, juin… un temps ou la majorité de la population états-unienne n’était pas vaccinée. (Alors même si le vaccin serait un placebo, selon ces données, n’importe quelle maladie qui infecterait tout le monde également aux États-Unis serait une « pandémie des non-vaccinés », tout simplement parce la majorité des gens n’étaient pas vaccinés dans ce temps-là.) Toujours selon la directrice du CDC, le variant Delta a tout changé, et « la CDC travaille à modifier les informations de leur site web en conséquence », si ce n’est pas déjà fait.


Bryam Bridle, professeur en immunologie virale, ajoute (traduction libre): Dire que c’est une « pandémie des non-vaccinés » va à l’encontre de toute la science que l’on connaît. Regardez simplement la chimiothérapie et les maladies qui résistent aux antibiotiques. Si vous appliquez une pression sélective et non-mortelle à un virus qui est capable de muter, et vous faites ça pendant longtemps, c’est la recette pour produire des variants. Les vaccins que nous avons présentement s’attaquent à une seule protéine de la Covid-19, et sont très loin de l’immunité stérilisante. C’est la recette pour produire des variants. (…) L’idée des passeports vaccinaux « est ridicule ». Si ça se trouve, les non-vaccinés acquièrent probablement naturellement une immunité, d’un point de vue immunologique, bien plus protectrice que les vaccins contre les prochaines variants, parce que l’immunité naturelle s’attaque à plusieurs parties de la Covid-19, pas juste à une seule protéine comme le fait le vaccin. Il y aura des variants qui vont être capables de contourner le vaccin, mais ces variants ne résisteront pas à l’immunité naturelle, parce que, devinez quoi: « notre système immunitaire fonctionne ».


J’aime bien mon passeport de non-vacciné, tout d’un coup…


Et comme autre immunité « naturelle » ? Le cannabis.


Dans les pires cas, la Covid-19 affecte les poumons et les gens doivent être placés sur des respirateurs artificiels, le tout étant le résultat d’une « tempête de cytokines ». Selon cette recherche de Mai 2020, le CBD, naturellement dans les plants de « pot », diminue l’inflammation des poumons et peut aussi supprimer la production de cytokines inflammatoires.


Selon cette autre recherche de Mars 2021, le CBD a le potentiel de prévenir et empêcher l’infection à la Covid-19. Les personnes qui prenaient du CBD avaient 10 fois moins de chance d’attraper la Covid-19.


Hey, finalement, si vous avez peur du variant Delta parce que vous avez été vaccinés, c’est peut-être le temps de commencer à fumer du pot pour contre-balancer.