Covid-19, partie 2.5: Le vaccin (pas) miraculeux… et ses effets secondaires.

Voici une liste de toutes les victimes des effets secondaires du vaccin contre la covid-19 que j’ai trouvé jusqu’ici. Il sera mis à jour de temps en temps, des dates y seront ajoutées. Il n’y a aucun site web de merde dans cette liste. Et s’il y en a un, c’est que l’information est déjà disponible, ou a déjà été mentionnée, par des dizaines d’autres sites webs et/ou postes de télévision. Voyez ceci comme un rappel qu’un vaccin sans danger, comme un médicament sans danger, ça n’existe PAS.



Et ceci n’est pas une liste exhaustive des effets secondaires et problèmes rencontrés après avoir pris le vaccin. C’est quelques minutes de recherches.


Et aujourd’hui, je tombe sur VAERS. VAERS est un site du gouvernement américain qui liste tous les effets secondaires indésirables vécus après, entre autres, des vaccins de la COVID-19. Je n’avais jamais entendu parler de VAERS, mais semble-t-il que le personnel médical, les fabricants de vaccin, et le public, peuvent publier sur ce site.


Bien sûr, certains diront que « tout est faux », parce que « le public peut publier ». Gardez le bénéfice du doute, s’il-vous-plaît. Lorsque le même effet secondaire est envoyé par plusieurs centaines de personnes sur ce site, ça agit tel un « signal d’alarme », et c’est le but de VAERS. Inversement, on y avertit les gens de « sous-rapportage » : VAERS reçoivent des rapports uniquement pour une fraction des effets secondaires subis par la population. Vous constaterez aussi que les rapports coïncident bien avec les informations, vérifiées, qu’on a vues dans les médias.


Et grâce à ce site, on constate qu’après avoir eu le vaccin, partout dans le monde, il y a eu:


  • Plus de 3200 décès.
  • Tel que vu à la télé, plus de 700 cas de thromboses, et plus de 500 cas de thromboses profondes, qui ont probablement résulté en, aussi, plus de 300 infarctus du myocarde. Tel que vu à la télé, plus de 4500 cas d’adénopathie. L’adénopathie est souvent reliée au cancer du sein et à la leucémie.
  • Tel que vu à la télé, plus de 250 cas de paralysie de la moitié du corps, et plus de 160 cas de syndrome de Guilain-Barré. Plus de 800 cas de paralysie faciale, et plus de 700 cas de paralysie de Bell, ainsi que plus de 700 cas « d’incapacité à faire soi-même ses activités journalières ». Aussi, plus de 300 cas d’angioœdème (gonflement de la peau) et plus de 900 cas d’herpes zoster (zona ou varicelle).
  • Plus de 1600 cas de léthargie, et plus de 500 cas « d’inabilité à se tenir debout ». Plus de 500 cas d’incapacité à parler correctement, plus de 400 cas « d’incapacité à parler du à une lésion cérébrale« , et plus de 200 cas de surdité en plus de 170 cas de surdité unilatérale.
  • Plus de 2600 syncopes, mais aussi plus de 2200 pertes de conscience, et plus de 200 cas d’amnésie.
  • Plus de 400 cas de « peur irrationnelle de la lumière« , plus de 400 sensations de sortir de son propre corps, et plus de 250 cas d’hallucinations.
  • Enfin, plus de 800 cas de pneumonie, plus de 160 cas d’avortement spontané, et plus de 400 saignements de nez.

Bien sûr, ces milliers d’effets secondaires, c’est sur des millions de personnes vaccinées. (…je répètes quand même: VAERS reçoivent des rapports uniquement pour une fraction des effets secondaires subis par la population). J’aurais, moi aussi, préféré avoir des informations plus précises. Dans tous les cas, voyez ceci comme un rappel qu’un vaccin sans danger, comme un médicament sans danger, ça n’existe PAS.


P.S.: Dans plusieurs pays, si vous, ou une personne que vous connaissez, êtes victime d’un quelconque effet secondaire du vaccin contre la covid-19, les compagnies qui ont faits le vaccin disposent d’une immunité totale.

Quand le gouvernement a dit « On veut que vous développez ça 4 à 5 fois plus rapidement que la normale », les fabricants ont fort probablement dits au gouvernement « on veut que vous, le gouvernement, nous protégez contre des poursuites de multi-millions de dollars ». -Rogge Dunn, avocat.

Par exemple, jusqu’en 2024 minimum, aux États-Unis, vous ne pouvez pas poursuivre les compagnies qui ont faits le vaccin en cour. En plus, vous ne pouvez pas poursuivre la FDA pour avoir autorisé un vaccin d’urgence. Vous ne pouvez pas poursuivre votre employeur si le vaccin devient une condition à votre emploi. Et vous ne pouvez pas poursuivre le gouvernement non plus.