Consultations sur le projet de loi 21, ou l’hystérie gouvernementale.

Un merci du fond du coeur à Djemila Benhabib pour avoir dit, lors de ces consultations: «Les femmes qui portent le hijab et qui considèrent que la loi de Dieu est au-dessus de la loi de la cité, […] [celles] qui exercent un certain chantage émotif en disant qu’elles n’enlèveront pas leur hijab, je considère qu’elles sont intégristes». Mais en réponse à ça, François Legault rétorque: «L’intégrisme, c’est de l’extrémisme. Ce sont des gens qui peuvent être violents, qui ne sont pas prêts à faire aucun compromis. Soyons prudents avec les étiquettes».


La personne qui porte le voile est définitivement prête à faire aucun compromis. Je rappelle que la raison pour laquelle il y a une crise gouvernementale, c’est parce qu’elles ne veulent pas enlever un bout de tissus au travail. La dernière crise gouvernementale aussi absurde au Québec était probablement à propos de la margarine jaune. Les personnes qui portent des signes nazis comme les personnes qui portent le voile ne sont pas nécessairement extrémistes ou violentes: C’est hors-sujet. Le problème est, évidemment, qu’elles encouragent nécessairement l’extrémisme et la violence de par leur choix de porter un symbole recommandé, et inventé, par des idéologies extrémistes et violentes qui ne font aucun compromis.


Et Sol Zanetti, de Québec Solidaire, qui sort son cartésianisme et dit «On peut interdire les signes religieux, mais il faut avoir de bonnes raisons, des raisons fondées, réelles et démontrées, [pour le faire]. […] [Sinon], ce n’est pas logique et rationnel». Exactement! Ça prend des raisons fondées, réelles, démontrées, logiques et rationnelles, pour arriver à demander à un gouvernement un accommodement à propos d’un bout de tissus, sous prétexte qu’un dieu ne sera pas content si la personne ne le porte pas. Donc la démonstration logique et rationnelle que ce dieu-là existe réellement, et la démonstration logique et rationnelle qui prouve réellement qu’il ne sera pas content si le voile n’est pas porté. Bonne chance!


L’état nécessite d’être logique et rationnel et d’avoir des raisons fondées, réelles et démontrées pour fonctionner sans interférences. Tout l’inverse des religions et des sectes. C’est pour ça que les religions et les sectes n’ont plus le droit d’interférer avec la majorité des gouvernements modernes. Sinon, les gouvernements virent fous.


Dernièrement, dans un documentaire sur les animaux et leurs capacités cognitives, un expert disait justement « on est en train de détruire le cartésianisme« . Ça me rappelle que je préfères souvent les animaux aux êtres humains, et qu’une des raisons à cela, c’est qu’aucun animal n’est assez stupide pour croire en une religion ou une secte. Voilà pourquoi je ne sous-estime jamais les animaux.