Les cultures du mensonge

Selon Justin Trudeau, le Canada « multiculturaliste » se doit d’être ouvert aux « cultures » de partout dans le monde. Bien sûr, ça n’inclue pas la culture Québécoise. Mais de toute façon, toutes les cultures que Trudeau veut défendre, sont les cultures du mensonge.


Les cultures religieuses, autant que les sectes, ne sont rien d’autres, jusqu’à preuve du contraire, que la culture du mensonge. Un parent qui affirme à son enfant que dieu existe, qu’il est au ciel, et qu’il doit respecter les 10 commandements, ou la charia, ne pas manger de porc, ou porter le voile, la kippa (etc.), sinon il brûlera au plus profond des enfers pour l’éternité, en plus de l’avoir baptisé avant même qu’il ait acquis une conscience, comme pour l’obliger d’y croire, en plus d’être de la maltraitance d’enfants, c’est surtout, jusqu’à preuve du contraire, rien d’autre que des mensonges.


Porter des tissus pour des tissus de mensonges.


Le voile, le port du voile, de la burka, du niqab, du tchador, de la kippa, du kirpan, et toutes les conversations et commérages à propos des accommodements déraisonnables, qu’ils soient dans la salle à manger ou dans l’assemblée nationale, jusqu’à preuve du contraire, ne sont rien d’autre qu’une perte de temps dans l’unique but qu’une personne conserve son droit à croire en un mensonge.


Les « accommodements raisonnables« , ne sont rien d’autre que le désir d’une personne de se faire accommoder en fonction des élucubrations spécifiques à ce qui est, jusqu’à preuve du contraire, un mensonge démesurément élaboré qui perdure.


Les accusations de racisme, de fascisme, de xénophobie, d’islamophobie, de « religiophobie », ne sont rien d’autre que des gens qui nous accusent de ne pas respecter, jusqu’à preuve du contraire, des mensonges. Tant et aussi longtemps qu’ils n’ont pas la preuve que ce ne sont pas des mensonges, ces accusations seront à la fois absolument invalides et absolument infondées. Tant et aussi longtemps qu’ils n’ont pas la preuve que ce ne sont pas des mensonges, ils ont obligatoirement tort. Parce que comme l’a dit Carl Sagan, « une affirmation extraordinaire nécessite une preuve extraordinaire« . Et comme l’a dit Euclide, « tout ce qui peut être affirmé sans preuves, peut être nié sans preuves« .


Qu’est-ce que le racisme, le fascisme, la xénophobie envers le mensonge? Probablement l’amour de la sagesse. Du latin « philo » et « sofov« . Philosofov. La philosophie. Et la laïcité.


PS: Certains pourront être tentés de répondre à ça avec le « Pari de Blaise Pascal« , celui qui disait qu’assumant que dieu existe, « si vous gagnez (votre pari), vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter« … Semble-t-il que ce mathématicien, malheureusement, n’avait aucune connaissance de toutes les demandes absurdes, contradictoires et/ou immorales, d’une religion à toute personne qui faisait l’erreur de « gagner » à y croire.

Publicités