Congédier la réalité: Solidarité pour Nathalie Lemieux

Nathalie Lemieux a dit aux médias, entre autres, que « c’est normal d’avoir peur des musulmans », et a attirée la foudre de pas mal de gens sur les réseaux sociaux…


Je suis entièrement d’accord avec elle. Aucun Québécois que je connais ne laisserait son enfant seul avec un prêtre catholique sans avoir peur qu’il se fasse agresser sexuellement, mais on n’a plus le droit d’avoir peur des musulmans qui se font exploser et qui ont tué des milliers de personnes dans les 10 dernières années. Ironiquement, s’inventer la peur qu’un critique de l’islam devienne comme certains musulmans et fasse sauter une bombe, c’est la mode à adopter.


La mode d’aujourd’hui nécessite littéralement d’abandonner notre instinct de survie par « respect » pour accueillir une « culture », demande qui au fond n’est qu’une demande de respect envers une religion, les religions étant toujours forcées et obligatoires qui devraient plutôt donc avoir le titre d’anti-culture. La mode demande d’ignorer toutes les contradictions et les mauvais côtés d’une religion, et dogmatisme oblige, demande donc de respecter inconditionnellement une religion qui, si elle aurait été écrite la semaine passée par un Québécois, serait identifiée comme une organisation terroriste qui appelle au meurtre de tous les québécois qui ne respectent pas leur secte, c’est-à-dire, tous les non-croyants (comme une bonne partie des religions d’ailleurs, malheureusement).


Le problème n’est pas qu’elle a dit ça. Le problème est que la majorité ne disent pas de choses semblables à propos d’absolument toutes les autres religions. Fort heureusement, je n’ai jamais suivi la majorité… ni la mode.


Nathalie Lemieux a aussi dit « ce peuple ne s’intègre pas ». Ce qui est considéré comme xénophobe, probablement. Alors voici un rappel: Plus du 3/4 des musulmans veulent que les « lois officielles » soient celles de la charia. Plus du 3/4 des musulmans ne veulent pas s’intégrer, parce qu’ils ne veulent PAS de démocratie: Ils veulent une théocratie islamiste.


Congédiement


Ensuite, j’apprends que cette Nathalie Lemieux a été renvoyée pour avoir dit ça… Pourquoi s’arrêter la? Pourquoi uniquement congédier Nathalie Lemieux? Faisons plaisir aux Social Justice Warriors. Congédions toutes les personnes qui perçoivent l’islam négativement au Québec depuis plus de 10 ans, c’est-à-dire environ 85% de la population. Vu que ces SJW ont réponse à tout, ils sauront très bien comment faire rouler la province avec seulement 15% des travailleurs, et ce sera la preuve que leurs opinions minoritaires étaient le seul choix raisonnable depuis le début. Reste à trouver comment faire pour congédier la réalité vu que la réalité offusque les musulmans. Ah oui c’est vrai, la charia s’en chargerait.


Inversement, s’il faudrait congédier les SJW parce qu’ils ont peur d’un quelconque groupe de personnes, avec leur « culture » de « safe space » et de « micro-agressions », ils seraient tous systématiquement inaptes au travail à cause de leur incapacité systématique d’accepter la possibilité qu’une personne, un animal, une chose ou un fait ne soit pas 100% d’accord avec ne serait-ce qu’un seul de leurs choix de vie. Alors ils font la même chose que les musulmans et tout autre croyant dogmatique détaché de la réalité: Réfléchir à l’envers, percevoir la réalité comme « islamophobe » et « SJW-ophobe », et congédier la réalité.


Ajout: Vous pouvez lire la partie 2 de ce texte ici.