Excellent texte: « Les parentés idéologiques forcées ».

« La montée actuelle des revendications « souverainistes » (au sens de se réapproprier le contrôle politique du territoire sans l’interférence des institutions supra étatiques), identitaires et sécuritaires exige une analyse aussi fine que possible. Mettre tout cela dans le panier du fascisme ou de l’intolérance gratuite condamne à coup sûr toute tentative de réparer les pots cassés et de relancer un mouvement en faveur du socialisme et d’une transition écologique. Je ne connais aucun exemple dans le passé où les invectives seraient venues à bout d’un phénomène social. » (…) « Les plus pauvres parmi nous apprennent simultanément que les mêmes gouvernements consacrent de l’argent à l’accueil d’un nombre croissant d’immigrants qui, parce que plus démunis encore que les pauvres nés ici ou bénéficiant déjà de la citoyenneté, viendront les concurrencer dans la distribution des fonds publics, en plus de les concurrencer pour les emplois. »

Bonus:
« Je me rappelle d’un cas où quelqu’un me confiait sa réticence à dénoncer un geste barbare commis par un militant de l’État islamique (il avait exécuté sa propre mère). On me disait que la propagation d’une telle nouvelle, même si elle était authentique, faisait le jeu des islamophobes. Une telle attitude fait apparaître la gauche fantasmée comme alliée objective de ces fondamentalistes. »

Lien direct: http://www.mauvaiseherbe.ca/2019/01/08/une-montee-du-fascisme/

Publicités