Quand Justin Trudeau envoie promener La Meute.

Quand Justin Trudeau envoie promener La Meute, il n’envoie pas promener « 50 000 québécois baby-boomers néo-nazis amateurs de Candy Crush » (assez étrange comme mélange, n’est-ce pas?), n’en déplaise aux médias fédéralistes. Il envoie promener tous les québécois que les médias fédéralistes ont déjà au préalable envoyés promener (question de rajouter l’insulte à l’injure), en tentant (sans succès) de manipuler l’opinion des québécois (comme en allemagne), en inventant littéralement l’idée que 50 000 québécois conventionnels et normaux seraient « l’extrême droite ». Oui, 50 000 québécois CONVENTIONNELS et NORMAUX. Parce que les opinions de La Meute ne sont PAS minoritaires. Pensez-y, pourquoi est-ce que le premier ministre du Canada, un pays de 36 millions de personnes, s’acharnerait sur un groupe de pression québécois? Voilà pourquoi.


Quand Justin Trudeau envoie promener La Meute:


Il envoie promener 85% des Québécois: Ceux qui perçoivent l’islam négativement de façon stable depuis plus de 10 ans.
Il envoie promener 81% des Québécois: Ceux qui croient que le niqab et la burqa sont des symboles d’oppression.
Il envoie promener 62% des Québécois: Ceux qui ne voulaient pas de migrants syriens, préférant une solution différente.


Il envoie promener tous ces gens qui n’ont pas de voix malgré qu’ils soient majoritaires, du haut de son piédestal électoral non-mérité parce que systématiquement autorisé par une MINORITÉ d’électeurs canadiens (et une minorité d’une minorité de québécois), ABSENCE de démocratie oblige, scrutin non-proportionnel oblige.
Il envoie promener la majorité québécoise qui a compris, depuis la révolution tranquille, que la laïcité est progressiste et que le multi-cultisme (que Trudeau se plaît à appeler, à tort, multiculturalisme) est de l’obscurantisme.


Quand Justin Trudeau envoie promener La Meute, il envoie le même message clair que le PLC, PLQ, et Pierre-Elliott Trudeau (etc.) ont envoyé au Québec depuis plus de 100 ans: Ils emmerdent le Québec et leurs différences.
Quand Justin Trudeau envoie promener La Meute, il envoie un message clair: La majorité des québécois n’importe pas, la CULTURE québécoise n’importe pas, FUCK la démocratie.
Quand Justin Trudeau envoie promener La Meute, il envoie un message clair: Il emmerde le multiculturalisme.


Vous vous souvenez du coup de la Brinks? De la constitution inconstitutionnelle de Pierre-Elliott Trudeau? Des « faux votes » au référendum de 1995? De Jean « Non, nous ne ferons pas de commission d’enquête » Charest? Toutes ces actions avaient un seul et unique but commun: Empêcher la démocratie au Québec. Empêcher la majorité québécoise, la CULTURE québécoise, d’avoir une voix. Empêcher la démocratie québécoise de même exister.


Depuis plusieurs années, j’ai la profonde conviction que le PLQ est né, et existe, pour un seul et unique but au Québec: Celui de provoquer une guerre civile. La diabolisation de La Meute est simplement la continuation de cette politique antidémocratique.


Les québécois ne donneront pas ce plaisir-là aux libéraux, ces anarchistes insurrectionnistes anti-québécois amateurs de coups d’état déguisés en politiciens. Les québécois muselleront Trudeau et le PLQ, cette année et toutes les autres à venir. Trudeau a tenté de diaboliser la nation québécoise au complet en passant par La Meute. La Meute redonnera sa voix aux québécois — souverainistes ou pas, religieux ou pas. La Meute redonnera la démocratie aux québécois.

Publicités