Fascistes.

Les « antifascistes » et « inclusifs » ont le beau jeu: Ils sont libres d’extérioriser toute la haine xénophobe et raciste qu’ils veulent envers leur propre société, et peuvent donc enfin ressentir ce que c’est d’être un vrai fasciste qui carbure uniquement à la haine et l’ignorance de l’autre en toute liberté, cette rage animale leur permettant d’être étiquetés « bienfaiteurs de l’humanité » par leurs compatriotes et médias bigots.


100% guidés par les émotions, faute de vouloir se servir d’informations. Car s’informer signifierait réaliser que tout n’est pas « soit noir, soit blanc », autant du côté des critiques de l’immigration et de l’islam que du côté des migrants, et ce serait la fin de la liberté de punir les gens de ce qu’ils ne sont pas, la fin de la liberté de leur fascisme qui les galvanise et qu’ils chérissent tant dans leur coeur.


Novlangue inclusive


Nous savons déjà que les médias mentent délibérément, et sont payés pour le faire. C’est aussi pourquoi ils manipulent délibérément. Parce qu’un fascisme n’en est pas un sans des techniques du troisième Reich: Répétez un mensonge assez souvent et il devient vérité. Et le meilleur moyen de mentir, c’est d’employer la novlangue inclusive (novlangue inventée par George Orwell dans son livre 1984). Vous n’êtes plus souverainistes ou simplement fiers d’être Québécois, vous êtes d’extrême-droite. Vous n’avez pas peur du terrorisme, vous êtes d’extrême-droite. Vous n’êtes pas critiques envers l’immigration, l’islam, ou les accommodements religieux, vous êtes raciste. Vous n’êtes pas 100% d’accord avec ce que le gouvernement fait? Vous êtes raciste. Vous percevez l’islam négativement? Vous êtes racistes. 85% des québécois perçoivent l’islam négativement depuis plus de 10 ans? 85% des Québécois sont racistes. Dans 50 ans, les religions n’existeront plus parce que la laïcité gagne de plus en plus en popularité partout dans le monde? C’est parce que tout le monde est raciste. Vous aimez les arabes et les nord-africains laïques? Pas de chance, c’est quand même du racisme.


Je suis d’extrême-droite parce que je suis souverainiste? Tiens donc, merci de me le dire. Mieux vaut une extrême-droite démocratique qu’une extrême-droite fasciste. Je suis raciste parce que je critiques l’islam? Merci du compliment. J’aime mieux être raciste envers une religion qu’être raciste envers l’intelligence. Vous avez mal à la tête? Moi aussi. Pas de chance, je suis xénophobe envers l’acétaminophène.


Plus sérieusement, pour ces inclusifs, il y a l’insensée novlangue. Pour les autres… il y a la réalité et la langue avec laquelle elle s’exprime.


« Alors maintenant, quand quelqu’un me traite de raciste, de fasciste et/ou d’islamophobe, je lui dit merci du compliment. Parce que je sais pertinemment qu’au plus profond de lui, il veut me faire un compliment. Il n’a juste pas le bon dictionnaire. » (Comme je l’ai déjà dit).

Publicités