Contre la culture du culte

On doit respecter uniquement les cultures intelligentes. L’inverse serait retardé (littéralement), et carrément de l’obscurantisme, autant pour les cultures en question (gardées sur respirateur artificiel au nom du respect) que pour les personnes forcées de la respecter malgré le fait qu’ils aient un cerveau bien formé — qu’ils fassent partie de cette culture ou non. Appeler une religion une culture est aussi de l’obscurantisme: C’est un culte, souvent inconditionnel, obligatoire, et jamais choisi sauf pour des cas exceptionnels de masochisme. Pas une culture qui peut être explorée ou ignorée librement comme si ce serait un genre musical.


La meilleure façon d’aider tout le monde, c’est de les distancer de leur religion. Oui à l’islamophobie. Dire que les musulmans sont les plus grandes victimes du terrorisme islamique, c’est comme dire que que les fumeurs sont les plus grandes victimes des cigarettes. « Non, t’as trouvé ça tout seul? ». Vivre dans un endroit plein de fumée secondaire est poison. La religion, c’est du poison. L’islam, c’est du poison.


Désolé, je ne peux pas respecter les religions, je respecte juste l’intelligence.


Finalement, on ne peut pas être raciste envers une religion, mais certains « inclusifs » traitent quand même de racistes les critiques de l’islam… Parfait, dans ce cas-là, vous êtes racistes envers l’intelligence. Les états-uniens ont les créationnistes, les Québécois ont les inclusifs (…et le cours d’ECR).


En résumé, les grands esprits parlent d’idées, les esprits moyens parlent d’événements, et les faibles d’esprit défendent l’islam.

Publicités