L’empire capitaliste

Le monde financier, l’empire capitaliste, se fout de l’être humain. Et encore plus de ses problèmes.


T’as des projets personnels? Des rêves? Des ambitions? Tant que ça paie pas, on se fout de toi. Littéralement. T’as beau vouloir faire une abnégation totale pour passer ta vie à essayer de sauver la planète et de la guérir de tous les maux, on s’en crisse. Paie tes billets d’avion toi-même, va travailler pour.
Tu veux faire tripper le monde avec ta musique, toucher le monde avec tes photos, libérer ton côté artistique en peinturant des toiles? Prend un REER pis attends à ta retraite.


T’as travaillé pendant des années sans jamais pouvoir mettre de l’argent de côté pour quoique ce soit, aujourd’hui t’as un accident pis ta compagnie d’assurance veut pas te payer, ou va te payer, peut-être, après 6 mois de paperasse et d’arrêt de travail sans salaire?


T’aurais du prendre pour acquis qu’ça allait t’arriver.
Arrange-toé avec tes troubles.


T’es en dépression? Non, essaye-toi pas, ça marche juste pas comme excuse.


La société capitaliste est, par la définition de son fonctionnement, apathique, insensible et implacable.
Depuis la mise en marche de l’empire qu’est la révolution industrielle, la société ne veut pas d’âmes. Elle veut des esprits et des corps programmés, travaillants, et aisément remplaçables.


Et c’est ce qu’on leur donne…
Sans se soucier du vrai prix à payer.

Publicités