La qualité d’être Islamophobe

Une phobie, c’est une haine ou une peur, irrationnelle ou illégitime. Qu’on puisse qualifier de « phobie » la critique de n’importe quelle religion est une insulte à l’intelligence. Le coran prône la haine envers les gais, les femmes, les athées… entre autres. Nous avons donc un choix à faire: Respecter les gais, les femmes, les athées OU respecter un concept abstrait archaïque et dépassé: une religion.

Bakounine écrivait en 1882 dans Dieu et l’État: « De tous les despotismes, celui des doctrinaires ou des inspirés religieux est le pire. Ils sont si jaloux de la gloire de leur Dieu et du triomphe de leur idée qu’il ne leur reste plus de coeur ni pour la liberté, ni pour la dignité, ni même pour les souffrances des hommes vivants, des hommes réels.« 

Que vous soyez croyant ou simplement « défenseur » de la « liberté de religion », peu importe. La vérité est qu’il est à la fois illégitime de ne pas être islamophobe et irrationnel de ne pas respecter le réel. Et si vous pensez que l’on ne doit pas rejeter une religion entière en fonction de deux ou trois phrases, vous êtes simplement hypocrites. Vous me rejetteriez en entier en tant que personne si je prêcherais qu’une femme mérite d’être battue. Inclusifs, islamistes, musulmans, le « triomphe de votre idée » arrivera le jour ou vous vous la foutrerez dans l’cul. L’islamophobie est une qualité.

La réalité n’est pas une démocratie. L’islam est homophobe, sexiste et irrespectueux des différentes croyances ou absences de croyances, et le restera toujours, peu importe votre opinion. Allez-y, rejetez-moi sous prétexte que je suis islamophobe. J’vais juste vous remercier du compliment. Oh, mais ne rejetez surtout pas l’islam sous prétexte qu’il est xénophobe, hein. Ce serait de l’islamophobie, n’est-ce pas…

Enfin, ce qui me satisfait au plus haut point, c’est de constater qu’à chaque fois que j’énumère des vérités à propos de l’islam, je me fais traiter de fasciste. Parce que si répéter le coran, c’est du fascisme, c’est la preuve qu’au fond, l’islam est fasciste. Le messager ne peut pas être le problème… À moins que celui-ci s’appelle Mohammed.
Publicités